Des idées...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - RCD

Fil des billets

mardi, 25 mars 2014

L'Article 15, vous le voulez? Chiche!

La loi d'exclusion des RCDistes et des ex Mounachidines impose quelques réflexions...
-Si elle passe, c'est que l'ANC n'a pas su en plus de 3 ans organiser la Justice transitionnelle... Et que la coalition majoritaire ne souhaite pas profiter de l'année qui reste pour organiser cela!

-Si elle passe, c'est un cadeau en OR qui sera fait à Nidaa, à Hamed Karoui et les partis ex rcdistes! En effet, cela va enlever le seul argument de campagne pour la Troika qui est "le Retour de l'Ancien Système"... puisque par ailleurs, dans leur bilan en positif RAS!

-Si elle passe, elle va priver Ennahdha d'un nombre incalculable de "nouveaux supporters"... cachés partout... Y compris chez leurs alliés.

-Si elle passe, c'est que la Justice Tunisienne ne s'émancipera jamais de la Tutelle du Pouvoir!

Pour ces raisons, la Troika ne voudra pas que l'Article 15 passe! Alors, si je peux me permettre un petit conseil aux "démocrates": Même si c'est anticonstitutionnel et que ça nous pose un problème de déontologie ces "procès collectifs" sommaires, disons chiche!

Je suis pour cette loi d'exclusion! que l'on puisse parler enfin du bilan de la Troika!
Que l'on puisse juger enfin ces crimes de sang, sa corruption, sa faillite morale et intellectuelle sans concessions!

Alors? on fait quoi?

mercredi, 10 août 2011

Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté

Ce matin l’humeur est morose et comme je le répète souvent, le pessimisme est d’humeur et l’optimisme est de volonté ! Je suis donc dans une phase pessimiste pour plusieurs raisons :

-L’émiettement des forces démocratiques entre partis, Indépendants, pseudo indépendants va exploser le Camp démocrate aux élections,

-La remontée des camps conservateurs : Islamistes et exRCD (ou new PSD comme ils se plaisent à se définir) et la possibilité d’un « deal » béni par les US entre ces conservateurs pour se partager « le gâteau » Tunisien,

-Le peu d’intérêt des Tunisiens à la chose publique : on regarde l’arène politique comme on commentait les matchs de foot,

-L’Ancien Système qui se protège et se redéploye avec violence,

-L’Argent coule à flot dans les rouages politiques, ce qui montre que les bénéficiaires du système benali réassurent leurs positions,

-Le Gouvernement dépassé et se laissant dépassé,

-Les révélations sur le 14 janvier et les événements qui suivent veulent montrer qu’en fait nous vivons un coup d’état contre le Clan des Trabelsi, rien d’autre !

Bref, une grande désillusion s’empare de moi et je commence à me poser des questions… Faut-il céder à la fatalité ?

N’ayant pas découvert mon coté « révolutionnaire » le 14 janvier, je pense que nous sommes dans une étape charnière et qu’il faut la négocier avec doigté. Je n’ai jamais eu l’illusion que la démocratisation du pays se fera en 6 mois, mais je ne pensais pas les forces du passé aussi puissantes !

Que faut-il faire ? Simple, il faut se battre !

Entre Ancien Système et Religieux Anciens, une troisième voix existe ! Elle dérange, elle est peu soutenue, elle n’est pas bien organisée, mais nous essayons de faire au mieux ! Le Pôle Démocratique Moderniste que nous essayons de construire et élargir est pour moi la voie la plus crédible pour transformer la Tunisie, pour consommer la Rupture avec l’Ancien Système et mettre la Tunisie sur la voie de la Modernité. Nous ne sommes pas des révolutionnaires romantiques et irresponsables, mais nous incarnerons l’alternative fiable, n’en déplaise à certains.

L’histoire d’Ettajdid, des militants qui soutiennent le pôle, des autres partis sont une garantie forte pour l’opinion publique.

Je suis peut être naïf, nous ne ferons peut être pas de scores électoraux mirobolants, mais nous sommes en train de construire la vraie alternative ! Et si nous croyons en la Tunisie, dans 2 ans, 3 ans, 10 ans… Ca finira par payer !

Non, nous ne baisserons pas les bras malgré le peu de moyens, les convictions primerons !

Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté ! Je suis optimiste pour la TUNISIE !

mercredi, 11 mai 2011

Garder le Cap!

Dans la cacophonie ambiante, il est difficile de garder l’esprit clair. Pour nous en sortir, il faut fixer l’objectif et ne pas se faire avoir par les diversions. Alors, permettez moi de poser les éléments de l’équation afin d’imaginer quelques éléments de stratégie. La vraie question est « que voulons-nous pour la Tunisie ? »

Ce que nous voulons c’est rompre avec le passé et réussir notre transition pour installer une démocratie durable qui assure une vie digne à tous les Tunisiens. A mon avis, cela veut dire :

-Construire un écosystème politique capable de gérer des alternances démocratiques au pouvoir,

-Réinventer un système économique équitable basé sur la transparence,

-Assoir une République moderne et moderniste avec une bonne gouvernance de l’Etat et du Bien Public qui garanti les libertés de chacune et chacun.

Bien évidemment, la « Tunisie Rêvée » ne se résume pas en trois points, mais cela donne des idées sur ma vision…

Pour y arriver, le chemin est long et épineux !

La première pierre à poser est la réussite des élections de l’Assemblée constituante. Pour cela, il faut garantir un climat social et sécuritaire apaisé et surtout une organisation transparente de la campagne électorale et du vote. Ceci donnera à la Constituante une légitimité populaire qui lui permettra de définir de façon sereine les bases constitutionnelles et juridiques de la Nouvelle Tunisie.

Beaucoup de forces essayent de « plomber » ce processus en semant le désordre ou en retardant le vote. Il s’agit essentiellement de divers combinaisons politico-mafieuses qui usent de tous les moyens : Lobbying auprès du Gouvernement, influences étrangères, manipulation des médias, casseurs dans les rues, démonstration de force, etc… Mais le Peuple est lucide et nous gardons le cap malgré tout ! Il faut continuer à être vigilants, soutenir la Commission Electorale (finalement élue), déjouer les pièges au jour le jour.

Mais comme vous l’imaginez, on n’est pas surs du résultat. Et quand bien même nous aurons de bonnes élections, les forces progressistes et démocratiques de ce pays doivent militer pour barrer la route (pacifiquement via les urnes) aux forces du Passé. Ces forces, bien présentes en Tunisie s’articulent autour de deux clans :

-Les « 3P » selon la formule d’un ami (La police politique de ben Ali + la pègre+ l’ex parti RCD),

-Les « passéistes » qui veulent faire de notre Tunisie un pays islamique gouvernés par les Oulémas selon une lecture ancestrale de la Charia. Ce clan qui considère la démocratie comme un moyen d’atteindre leur fin et non comme finalité en soi.

Bien sur chacun de ces clans a déjà ses satellites, ses versions « light », ses pions sur l’échiquier, ses infiltrations auprès des forces « modernistes » et progressistes, etc…

Alors que faire ?

D’abord concentrer son énergie pour renforcer les vraies alternatives à ces clans ! Nous sommes nombreux à agir depuis des semaines pour un Pole Moderniste Démocratique… Ca vient !
Pour ceux qui ont choisi d’autres partis politiques, assurez-vous que vous n’êtes pas en train de servir indirectement l’un des clans passéistes ! Analysez attentivement les positions de vos « gourous » par rapport à ces deux clans ! Beaucoup des rumeurs qui circulent parlent de scénarii échaudés par ces clans pour se servir de vitrines «propres». Sur le court terme, œuvrer pour faire réussir les élections du 24 juillet est un devoir national !

Et puis ne vous laissez pas détourner de ces objectifs par les joutes facebookiennes ou les journaleux de TV7 et du Renouveau !

jeudi, 27 janvier 2011

Petites Indiscrétions et veille du Jour… Nouvelle mise au point...

En attendant l’annonce du gouvernement demain, je vais vous livrer la moisson d’aujourd’hui…

Depuis ce matin je suis remonté contre le mutisme du gouvernement de transition que je prenais pour de l’autisme… Je suis même passé a l’inquiétude.

Une analyse fine d’internet (google, twitter et FB), quelques longues discussions depuis cette après midi et encore cette nuit m’ont permis de prendre du recul.

Il semble que le « Système » benali n’est pas complètement démantelé ! Il s’est barré avec les codes de la transmission satellite des forces de l’ordre et ses sbires parasitent, voir brouillent, les opérations de maintien de l’ordre fortement.

L’ambassadeur de Libye chez les Saouds a également été reçu par benali, et de la il a volé vers Doha… Avec la sortie du « Guide » hier et celle d’avant, on est en droit de se poser des questions sur le rôle de notre pays voisin.

La garde rapprochée de benali ressort à la télé (essentiellement chez Nasra sur Hannibal) et les dernières stats (faites par de jeunes Citoyens) montrent que les « anti-gouvernement » ont un temps de parole largement supérieur aux pros gouvernement sur Hannibal !
J’espère que Sigma et Mediascan nous gratifieront d’une mesure officielle demain afin que l’on comprenne ce qui se passe.

Selon ma lecture, la contre révolution s’organise et les voix raisonnables sont inaudibles puisque tout de suite taxées de traitres a la révolution ou bien elles voient apparaitre des vieux RCDistes qui tentent de la décrédibiliser (comme pour la manif au théâtre, un peu reprise par des anciens RCDistes malgrés la bonne volonté des initiateurs). Il faut tout de même signaler une première sortie d’Ettajdid avec un slogan de manif que j’aime bien « Ni RCD ! Ni Chaos ! ».

Bref, beaucoup de forces occultes et moins occultes poussent au Chaos et tentent de déstabiliser le futur gouvernement de transition… Pourquoi ?

De l’autre coté, les infos filtrées coté Gouvernement montrent une ferme volonté de reprendre l’appareil de l’état en main, mais cela semble complexe notamment avec tous les services qui étaient gérés directement par le palais (Ammar404, Renseignements, Médias, etc…)

L’autre confirmation obtenue est que le nouveau Gouvernement de Transition va être plus clair (pas ou peu de RCD) et son role de transition clairement annoncé. Les commissions sont en cours de constitution, les biens du RCD appartenant à l’état sont récupérés et la mise sous tutelle des avoirs du RCD semble acquise.

Pour moi, et c’est ce que j’ai expliqué dans ma précédente note, il faudra soutenir ce futur gouvernement s’il se confirme ainsi (Sans les grandes figures de l’ancien régime). Je ne suis pas adeptes de la guillotine populaire et je préfère que la Justice, fondement de notre proche démocratie, fasse son boulot pour le RCD… Cela donnera du sens au « RCD dégage ! » qui trotte dans ma tête…

Il faudra aussi que le gouvernement, au Service de la Révolution, nous explique clairement la situation, fasse preuve de pédagogie et partage avec son peuple les menaces qui pèsent sur notre jeune démocratie.

L’UGTT, qui souhaite gouverner avec l’aide de Ben Jaafar et les ultras révolutionnaires (qui voudraient voir les Comités Populaires s’installer) doit décider ce soir de sa position : Participer au gouvernement, soutenir le gouvernement ou aller à l’affrontement.

C’est une responsabilité. D’après moi, l’UGTT n’ira pas a l’affrontement parce qu’elle n’aura rien à dire !

En effet, rester dans le cadre légal est le souhait de la majorité des tunisiens et de l’armée. « Dégager » le RCD sera acquis, reprendre le travail et la construction est le souhait de l’ensemble des Tunisiens. Quelle revendication mobilisera demain l’UGTT ? Un conseil de la Révolution ? Une assemblée Constituante ? Ca fera peut être plaisir à Kaddafi de voir ses théories revendiquées, mais pas à la base de la centrale syndicale !

Bref, en attendant la confirmation de mes indiscrétions, je peux affirmer que quelque soit le choix de l’UGTT, les jours de Jrad à sa tête sont comptés.

Maintenant que les manifestants d’El Kasbah sont protégés par l’armée (Je signale quand même que c’est historique ce que nous vivons là : Une manif au palais du gouvernement sans relâche depuis 3 jours sans bavures et l’armée qui protège… Du jamais vu même dans les plus vieilles démocraties), je vais me coucher plein d’espoir… Demain est un autre jour… je prendrais un café à el Kasbah pour comprendre mieux ce qui se trame autour.